Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

En pré-commande jusqu'au 31 mars 2017

Promo_premi_re_de_couv_ab_c_daire_de_l_intime

NOS DERNIÈRES NOUVEAUTÉS

Philosophia_lieu_unique_rencontres_de_sophie_2017_la_fin_du_travail_40

Trois folles journées de philosophie organisées par Philosophia, en partenariat avec le Lieu unique et le soutien de la Ville de Nantes, de la Région Pays de la Loire et du département de Loire atlantique (Entrée libre et gratuite).
 
Le programme est disponible  .../...
 
La fin du travail ?
 
Présentation : L'apparition et l'installation, semble-t-il durable, d'un chômage de masse lié à la révolution informatique puis numérique optimisant la productivité, mais aussi les profits d'actionnaires oisifs, a brutalement remis à l'ordre du jour la question de « la fin du travail », en en renversant la signification même. À l'espoir de l'avènement d'une société « post-moderne » des loisirs, censée permettre aux hommes de jouir sans entraves des bienfaits du progrès technique et social, s'est substitué le désespoir de la perte d'un emploi qui demeure encore aujourd'hui, pour le plus grand nombre, le seul moyen de gagner sa vie, voire de lui donner un sens (une fin, un but). Alors même que les nouvelles conditions techniques mais aussi sociales du travail engendrent de nouvelles souffrances qui le font à nouveau considérer comme une aliénation plutôt que l'émancipation promise par les idéologies progressistes modernes.
N'est-il pas urgent, alors, de s'interroger non seulement sur les formes actuelles d'un travail en pleine mutation technique et sociale mais aussi sur son essence et sa fin, c'est-à-dire sa finalité pour l'existence humaine ? Ne peut-on envisager, à la fois, de lui redonner un sens émancipateur et de ne plus en faire dépendre complètement la vie des hommes, de ceux qui ont encore un emploi comme de ceux qui n'en ont plus ? Que penser (parmi bien d'autres mesures possibles) d'une allocation de ressource universelle sans condition d'emploi mais qui pourrait être la condition d'un travail choisi et non plus subi ? Sauf à continuer de produire la déshumanisation du monde du travail (et bien au-delà) et donc à engendrer, à terme, la relégation puis la sécession des classes laborieuses (toujours plus nombreuses malgré leur invisibilisation médiatique), du fait de politiques économiques à court terme toujours plus dangereuses et donc potentiellement ruineuses pour la société, voire l'humanité, tout entières.
 
PROGRAMME :
 
Vendredi 24.03
14.30-15.30 Conférence inaugurale, Qu'est-ce que le travail ?, Jean-Luc Nativelle
16.00-17.00 Conférence Philo/Ciné, Le travail du cinéma, Hugo Clémot
16.00-17.00 Cabinet de l’historien, Karl Marx par Franck Fischbach
17.30-18.30 Cabinet de l’historien, Hannah Arendt par Olivier Dekens
17.30-19.30 Deux courtes conférences suivies d’un débat, Quelle fin du travail ?, Emmanuel Renault/ Vincent Valentin
20.30-22.00 Conférence, Le travail nous dépossède-t-il de nous-même ?, Danièle Linhart
 
Samedi 25.03
14:00-19:30 Abécédaire, série de 13 courtes conférences (A-M), voir programme ci-dessous
14.30-15.30 Conférence, Refaire travail : le pari de l’autonomie, Michel Lallement
15.00-16.30 Atelier enfants, Edwige Chirouter
16.00-17.00 Conférence, Travail et pouvoir d'agir, Yves Clot
18.00-19.00 Conférence, La révolution numérique du travail – aspects technologiques, Olivier Landau 18.30-19.30 Cabinet de l’historien, Simone Weil par Nadia Taïbi
20.30-22.00 Entretien, Écrire le travail aujourd'hui, Corinne Grenouillet
 
Dimanche 26.03
11.30-12.45 Débat, Deux visions du travail (syndicaliste/ chef d'entreprise) Dominique Goubault/
14:00-19:30 Abécédaire, série de 13 courtes conférences (N-Z), voir programme ci-dessous
15.00-17.30 Deux courtes conférences suivies d’un débat, L'avenir du travail, Raphaël Liogier /Jacques Le Goff 17.00-18.00 Cabinet de l’historien, Max Scheler par Patrick Lang
18.00-19.30 Conférence de clôture, Quel avenir pour le travail ?, Dominique Méda
 
Programme des conférences de l’Abécédaire :
 
Samedi 25 mars 2017
14h00 A Aliénation par Yvon Quiniou
14h25 B Burn out par Armelle Grenouilloux
14h50 C Cure par Christophe Meignant
15h15 D Deuil par Nathalie Labrousse
15h40 E Entropie par Michel Elie Martin
16h05 F Fainéantise par Jean-Claude Dumoncel
16h30 G Gouvernementalité par Guillaume Fauvel
16h55 H Harcèlement par Adrien Bordais
17h20 I Intermittent par Julie Cloarec-Michaud
17h45 J Jouir (Peine à …) par Dominique Pécaud
18h10 K Khomry par Raphaël Edelman
18h35 L Loisir par Jacques Ricot
19h00 M Main (Tour de …) par Jean-Luc Nativelle
 
Dimanche 26 mars 2017
14h00 N Numérisation par Murielle Durand-Garnier
14h25 O Open space par François Leroux
14h50 P Performance par André Guigot
15h15 Q Quatrain par Franck Robert
15h40 R Retraite par Evelyne Guillemeau
16h05 S Social (Lien …) par Camille Dreyfus Le Foyer
16h30 T Table de travail par Jean-François Crépel
16h55 U Ubérisation par Nadia Taïbi
17h20 V Valeur par Jean-Marie Frey
17h45 W Walden par Gabrielle Marion Ledru
18h10 X Xristos tou agrou par Philippe Cormier
18h35 Y Yakafokon par Pascal Taranto
19h00 Z ZoGa par Sylvain Portier
 
Télécharger le programme des Rencontres de Sophie 2017 : (Début février) En savoir plus : http://www.philosophia.fr https://www.facebook.com/groups/association.philosophia https://www.facebook.com/lesrencontresdesophie
 
Historique : - 2003 Le pouvoir - 2004 L'amour - 2005 Croire ? - 2006 La crise - 2007 Le bien et le mal - 2008 Les images - 2009 Vivre et mourir - 2010 Les Autres - 2011 Agir - 2012 La folie des hommes - 2013 Le Corps - 2014 Libre ? - 2015 Les nourritures terrestres - 2016 L'intime
 
Télécharger le programme des Rencontres de Sophie 2016 : https://issuu.com/lieuunique/docs/lesrencontresdesophie2017
 
 
 _______________________________________________________________________________________________

"L’économie, ce sont des pratiques (morales) que certains hommes exercent à l’égard d’autres hommes !", Yvon QUINIOU

"Si j’enfonce un mot violent dans une phrase. Je veux qu’il suppure comme une ecchymose à cent trous." Antonin ARTAUD ou de la folie d'un homme par Murielle DURAND-GARNIER

En savoir pluss ur Murielle DURAND-GARNIER .../...

_______________________________________________________________________________________________

C’est le capitalisme qui fait de la paresse un péché capital ! Le paresseux ne faisant rien, de trop, ne fait rien de mal !, Pascal TARANTO

En savoir plus sur Pascal TARANTO .../...

_____________________________________________________________________________________________

Un monde sans utopie est désespérant. Un monde réalisant l’utopie est un enfer. Quel est le nôtre ?, Nathalie LABROUSSE

En savoir plus sur l'auteur Nathalie Labrousse-Marchau .../...

_______________________________________________________________________________________________

Nouveauté :

05_thoreau_recto50

Présentation : « J'aime avoir une bonne marge dans ma vie ». Cette formule de Thoreau témoigne parfaitement du style de vie qu'il a tenté de mettre en œuvre. C'est en se situant à la lisière, à la périphérie, que celui que l'on considère comme le père de l'indépendance intellectuelle des Américains est présent au monde et à l'autre. Cet excentrique ex-centré relate dans Walden son séjour de deux ans dans les bois, près de Concord dans le Massachussetts. « Par accident », ce séjour a débuté un 4 Juillet (de l'année 1845). Mais il ne s'agit aucunement de rejouer un événement politique fondateur sur la scène individuelle. Et pour cause, la révolution américaine n'a pas vraiment eu lieu... À l'origine de cette expérience contestataire, il y a de la déception (Thoreau déplore que ses concitoyens se contentent du « prêt à penser ») et de la révolte (il faut se rebeller contre cette Amérique qui n'offre pas les conditions d'une liberté morale, économique et politique). Pour Thoreau, la solution n'est ni sociale ni politique, mais d'ordre individuel. Il faut trouver sa propre voie (frayer son chemin), ce qui reviendra à trouver sa propre voix (par l'écriture).

 

 

 

 

 

 

 

Ecouter une extrait dit par l'auteur :

 

 

En savoir plus sur le livre .../...


En savoir plus sur l'auteur Angélique THEBERT .../...

_______________________________________________________________________________________________

La fiction n’est pas la foi. La fiction suscite la foi. Puis elle la suppose. Enfin elle la suspend., Philippe FOREST

En savoir plus sur l'auteur Philippe FOREST .../...

_______________________________________________________________________________________________

Dans une société du spectacle où la fiction se généralise. Si vulnérable, l’intime ne se joue pas., Jean-François CRÉPEL

Rencontres de Sophie 2016

Portier2_regular

Sylvain PORTIER

Sylvain Portier est né en 1975 à Nantes. Professeur certifié de philosophie, il enseigne dans les Pays de la Loire, et est titulaire d'un Doctorat consacré à la philosophie de Fichte. Bibliograph...

 

Pourquoi des sextapes ?

 

"Le mal moderne se caractérise par sa déconnexion d'avec l'intention mauvaise.", Jean-Pierre DUPUY

VICES OU VERTUS ? De Arnaud SAINT-POL, Jean-Luc NATIVELLE, Yves TEXIER, Franck ROBERT, Denis MOREAU, Joël GAUBERT, André GUIGOT, Roland DEPIERRE, Jacques RICOT, Jean-Claude DUMONCEL, Guy ROUSSEAU, Jean-Marie FREY, Jean-Pierre DUPUY, Fabien FAJNWAKS, Angélique THEBERT, Pascal TARANTO, Sébastien GENVO, Murielle DURAND-GARNIER, Lucien GUIRLINGER, David LEBRETON, Yvon QUINIOU, Denis MOUSSET, Antoine GRANDJEAN, Raphaël PICON et Caroline  BAUDOUIN - Editions M-Editer

Court extrait de MachinationJean-Pierre DUPUY dans VICES OU VERTUS ?
Présentation : "La Doomsday clock, l'horloge de l'Apocalypse a été mise en place en 1947 par un groupe de physiciens atomiques qui, choqués par le largage des bombes sur Hiroshima et Nagasaki, avaient lancé en 1945 une revue de réflexion, qui existe toujours, sur l'arme de destruction massive par excellence, le Bulletin of Atomic Scientists. En 1947, ils fixèrent la grande aiguille à 7 minutes avant minuit. C'était le début de l'ère nucléaire. Depuis lors, l'aiguille a été avancée et retardée 17 fois. C'est en 1953, lorsque l'Amérique et l'Union soviétique testèrent la bombe à hydrogène à neuf mois d'intervalle l'une de l'autre que l'aiguille se rapprocha le plus de minuit, à 2 minutes seulement. Après l'effondrement de l'Union soviétique et la fin de la guerre froide, elle s'éloigna à 17 minutes, pour revenir à 7 minutes de minuit en 2002, au lendemain des attentats terroristes du 11 septembre 2001. Nous sommes aujourd'hui à 5 minutes de minuit, plus près donc qu'en 1947. Les arguments avancés méritent réflexion."

 
 

L’aventurier est tourmenté par un injuste et insupportable sentiment d’inaccomplissement de soi., Lucien GUIRLINGER

Ne peut-on pas faire autrement que traquer la pudeur au nom d'un modernisme dévoyé ou la caricaturer au nom d'un archaïsme tout aussi dévoyé ?, Joël GAUBERT

En savoir plus sur Joël GAUBERT .../...

_______________________________________________________________________________________________

Frise des philosophes dans l'histoire élborée en partenariat avec les Editions M-Editer

Ecouter Jean-Luc NATIVELLE à propos de ...

En savoir sur Jean-Luc NATIVELLE .../...

_______________________________________________________________________________________________

"L’identité nationale ne doit pas se fonder sur une histoire narcissique, apologétique et sélective.", Jean-Marc FERRY

Les Rencontres de Sophie 2016 "L'intime"

Pascal_taranto2835-web_regular

Pascal TARANTO

Pascal Taranto est né en 1965. Il est agrégé de philosophie, docteur, Professeur de Philosophie à l'Université Aix-Marseille. Directeur du CEPERC (UMR 7304). Bibliographie :Aux Éditions M-Éditer :...

 

 

Avec DELEUZE "une nouvelle pensée est possible, bondissante, dansante devant nous"., Jean-Claude DUMONCEL

DELEUZE FACE A FACE De Jean-Claude DUMONCEL - Editions M-Editer

Monsieur Jean-Claude Dumoncel, qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
" La vitalité de la pensée deleuzienne, la manière dont elle dépasse l'antagonisme entre la "philosophie" continentale et la philosophie analytique par sa découverte du lignage Platon-Leibniz-Bergson, le lignage des grands dialecticiens, ceux qui pensent que la philosophie est le plus beau des dons que les dieux aient jamais fait aux mortels. "

 
 

FEUILLETEZ ILS VOUS SURPRENDRONT !

Ecouter Jean-Marie FREY à propos de ...

En savoir plus sur Jean-Marie FREY .../...

_______________________________________________________________________________________________

ABONNEZ-VOUS OU ABONNEZ VOTRE ÉTABLISSEMENT ET BÉNÉFICIEZ DE L'ACCÈS À L’INTÉGRALITÉ DU FOND NUMÉRIQUE DES ÉDITIONS M-ÉDITER PENDANT UN AN EN TOUTE LIBERTÉ

Abonnement d'un an pour les particuliers  - Editions M-Editer

Abonnement d'un an pour les particuliers

Licence globale d'un an pour les particuliers

Editions M-Editer - décembre 2012

95,00 €47,50 €(-50%)

→ Format PDF
 
Abonnement Platinium pour les établissements scolaires  - Editions M-Editer

Abonnement Platinium pour les établissements scolaires

Licence globale d'un an pour les établissements scolaires

Editions M-Editer - janvier 2012

175,00 €

→ Format PDF
 
 
 

"Il y a d'authentiques salauds ou alors nul n'est méchant volontairement.", Caroline BAUDOUIN

En savoir plus sur Caroline BAUDOUIN

_______________________________________________________________________________________________

Ecouter Jean-Claude PINSON à propos de ...

En savoir plus sur Jean-Claude PINSON .../...

_______________________________________________________________________________________________

"On n'échange ni ne pactise avec les dieux ! Il n’y a pas de deal. Il n'y a pas de donnant donnant.", Jean-Marie FREY

RÉFLÉCHIR PHILOSOPHIQUEMENT LA LITTÉRATURE ET EN COMPRENDRE LES ENJEUX

Actualités philosophiques et éditoriales

Toutes les actualités | Abonnement au flux RSS des actualités
 
 

Ecouter Nadia TAÏBI à propos de ...

En savour plus sur Nadia TAÏBI

_______________________________________________________________________________________________

"L’autonomie du jugement moral devient, paradoxalement, le cheval de Troie de l’autoritarisme.", Camille DREYFUS - LE FOYER

Notre démarche de qualité environnementale ...

Imprim_vert

... nous a amené à choisir depuis plus de 5 années maintenant un imprimeur suivant le cahier des charges Imprim’Vert®.

- Parce que nous sommes attentifs à la bonne gestion des déchets dangereux, la sécurisation de stockage des liquides dangereux, la non utilisation des produits toxiques et la sensibilisation environnementale auprès de la clientèle.
- Parce que les salariés des imprimeries Imprim’Vert® sont de réels acteurs de cette démarche environnementale et sont sensibilisés au respect de ces critères.
- Parce que les engagements de notre imprimeurs sont clairs et les résultats tangibles sur l’environnement.

ECOUTER DIRECTEMENT LES AUTEURS REFLECHIR L'ACTUALITE