Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

L’État-nation, une idée et une réalité dépassées ?

 

L’État-nation, une idée et une réalité dépassées ? De Joël GAUBERT - Editions M-Editer

Feuilleter…

De Joël GAUBERT

 

Editions M-Editer - Collection : Livre'L - décembre 2015

  • Livre papier

    4,50 €4,28 €(-5%)
  • eBook [PDF]

    2,95 €2,80 €(-5%)
  • Livre papier + eBook [PDF]

    7,45 € 5,63 €
Formats disponibles →  Format PDF
 
 

Présentation

Présentation de l'éditeur : Joël Gaubert nous propose, ici, une réflexion instruite et critique sur cette institution politique qu'est l'État-nation, dont la nature, la fonction et la valeur semblent, aujourd'hui, se dissoudre dans l'idée dite "plus moderne" de communauté.
Une refondation de cette institution du pouvoir démocratique des peuples pourrait-elle éviter le double écueil, d’une part, du repli sur soi au profit d'un État-nation isolationniste arcbouté sur son principe de souveraineté du peuple - mettant alors à mal le projet de la construction européenne - et, d’autre part, d’un État-nation instrumentalisé, voire, tout simplement, supprimé, au profit d’institutions supranationales omnipotentes réalisant un projet fédéral sur lequel les peuples n’auraient plus aucun pouvoir ?
La réflexion ici menée ouvre une voie originale non seulement possible mais indispensable à nos sociétés politiques contemporaines, harcelées par toutes les tentatives de repli identitaire ou de destitution politique de la sphère publique au profit de sociétés privées postnationales réduisant le politique lui-même à un simple instrument d'un marché en voie de mondialisation finale.

 

Quatrième de couverture : La transformation historique progressive de la nation ethno-sociologique en État-nation éthico-politique depuis le siècle des Lumières jusqu'à sa figure contemporaine démocratique et républicaine a-t-elle satisfait à la belle promesse d'une vie plus libre, égale et fraternelle, sur le double plan intranational et international pour ce qui est de l'établissement d'une paix universelle ? Ne faut-il pas constater son échec historique pour lui intenter un procès en inefficacité technique et même en illégitimité éthique au vu des maux que l'État-nation non seulement n'a pas su ou pu empêcher, mais aussi de ceux auxquels il a lui-même participé, comme le colonialisme, les guerres mondiales, la domination totalitaire, l'extermination génocidaire et, maintenant, l'impérialisme et le terrorisme planétaires ? L'État-nation serait-il donc une idée et une réalité dépassées dans le double contexte actuel de la globalisation/mondialisation et de la construction de l'Europe, notamment ?

 

Feuilleter le livre via Google livre .../...

 

 

<Presentation of the publisher: Joël Gaubert offers us, here, an educated and critical reflection on this political institution that is the nation-state, whose nature, function and value seem, today, to be dissolving into the so-called "more modern" idea of community.
Could a rebuilding of this institution of the democratic power of the peoples avoid the double pitfall, on the one hand, of withdrawal into oneself for the benefit of an isolationist nation-state arched on its principle of sovereignty of the people - thus undermining the project of European construction - and, on the other hand, of an instrumentalized nation-state, or even, quite simply, abolished, in favour of omnipotent supranational institutions implementing a federal project over which the peoples would no longer have any power?
The reflection here opens an original path not only possible but indispensable to our contemporary political societies, harassed by all attempts at identity withdrawal or political destitution from the public sphere to the benefit of private post-national companies reducing politics itself to a mere instrument of a market in the process of final globalization.

 

Back cover: Has the progressive historical transformation of the ethno-sociological nation into an ethico-political nation-state from the Enlightenment to its contemporary democratic and republican figure fulfilled the beautiful promise of a freer, equal and fraternal life, both intranational and international in terms of establishing universal peace? Shouldn't we acknowledge its historical failure to bring it to trial in a technically ineffective and even ethical illegitimacy in view of the evils that the nation-state has not only failed or been able to prevent, but also those in which it has itself participated, such as colonialism, world wars, totalitarian domination, genocidal extermination and, now, global imperialism and terrorism? Is the nation-state therefore an outdated idea and reality in the current dual context of globalisation and the construction of Europe, in particular?

Sommaire

I - FONDATION DE L'ÉTAT-NATION COMME CORPS POLITIQUE                  

II - DÉFONDATION (LIQUIDATION) DE L'ÉTAT-NATION COMME CORPS POLITIQUE

III - POUR UNE REFONDATION DU CORPS POLITIQUE NATIONAL RÉPUBLICAIN/DÉMOCRATIQUE

.............................

 

I - FOUNDATION OF THE NATION-STATE AS A POLITICAL BODY

II - DEFOUNDING (LIQUIDATION) OF THE NATION-STATE AS A POLITICAL BODY

III - FOR A REBUILDING OF THE NATIONAL REPUBLICAN/DEMOCRATIC POLITICAL BODY

 

                                 

Envoyez-le en cadeau !

Supports disponibles

  • Livre papier

    format 110 x 180, 40 pages, Noir & blancEn stock
  • eBook [PDF]

    Pdf PDF (L’État-nation, une idée et une réalité dépassées ?), format 110 x 180, 44 pages
    A télécharger après achat
  • Caractéristiques

Référencer ce produit sur votre site

→ Copier en mémoire :
 
Tous les auteurs M-Éditer à voir et ... :

...

Kakemono_mediter_tt_petit