Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

D_visager_autrui_jacsues_ricot__edution_m-editer__chaunu_regular

Dévisager autrui ?, Jacques Ricot

À une question philosophique, fournir les éléments de sa solution en trois minutes et demie! L’exercice pour le philosophe n’est pas sans péril. Mais parce que Jacques Ricot croit en la parole concise, il relève ici le défi.

Presse - Publiée il y a environ un mois
 

Présentation : Si l’on réduit le visage d’autrui à sa visibilité, à ses traits caractéristiques, ne risque-t-on pas d’oublier son essentielle altérité, sa vulnérabilité ? Sauf à nier l’irréductibilité de la personne, autrui ne se laisse point dévisager. Un visage est toujours au-delà du visible. Levinas, l’a dit en des expressions fulgurantes comme celle-ci : « L’épiphanie du visage est visitation ». Autrement dit, le visage est la manifestation, la révélation de quelqu’un qui opère une visée, non comme on « vise » une cible, mais comme on « visite » un autre homme.

 

Feuilleter le livret de présentation du coffret 2 CDs audio  .../...

 Dévisager autrui ?, Jacques Ricot 

 

En savoir plus sur l'auteur Jacques Ricot .../...

 

Aller plus loin :

- E. Levinas, Humanisme de l’autre homme, Le Livre de poche, 1990, I, VII.

- A. Finkielkraut, La sagesse de l’amour, Folio-essais, Gallimard, 1988, chap. II.

- C. Chalier, Levinas. L’utopie de l’humain, Albin Michel, 1997, Chap. IV

 

Illustration  ©Chaunu

________________________________________________________

 

 

Actualités philosophiques et éditoriales

Abonnement au flux RSS des actualités