Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

La_sinc_rit__peut-elle__tre_dangereuse___jacques_ricot___editions_m-editer__chaunu_regular

La sincérité peut-elle être dangereuse ?, Jacques Ricot

À une question philosophique, fournir les éléments de sa solution en trois minutes et demie! L’exercice pour le philosophe n’est pas sans péril. Mais parce que Jacques Ricot croit en la parole concise, il relève ici le défi.

Presse - Publiée il y a environ un mois
 

Présentation : La sincérité est une vertu bien considérée, même si elle n’est pas toujours très bien honorée. Sa bonne réputation ne vient pas seulement de ce qu’elle est un hymne à la franchise et à la droiture, mais elle est bien dans l’air du temps qui prône la transparence et raffole des sentiments exposés dans leur nudité. Mais où est la limite entre la sincérité et l’exhibition sans retenue de soi ? N’y a-t-il pas un risque de cruauté à se faire le contemporain de son présent sans souci de la constance ? France Quéré avait prévenu les amants qu’une certaine forme de sincérité, soumise à l’instant et refusant la fidélité de la durée, se retournait en mystification : « Un sentiment qui ne veut pas continuer ce qu’il a commencé avoue son mensonge. Vous dites : j’aime, mais pas j’aimerai. Dès maintenant le ver et dans le fruit, vous n’aimez pas ».

 

Feuilleter le livret de présentation du coffret 2 CDs audio  .../...

 La sincérité peut-elle être dangereuse ?, Jacques Ricot

En savoir plus sur l'auteur Jacques Ricot

Aller plus loin :

- France Quéré, La Famille, Seuil, 1990, p. 179-184.
- Vladimir Jankélévitch, Traité des vertus, Bordas, 1949, ch. VIII.
- Yvon Belaval, Le souci de sincérité, Gallimard, 1967.

 

Illustration ©Chaunu

___________________________________________

 

Actualités philosophiques et éditoriales

Abonnement au flux RSS des actualités